Petit jeu pour débuter cette nouvelle année : jeter un regard sur l’année photographique passée, et sortir 12 images pour en faire un top 12.

Un exercice forcément subjectif, où la qualité de l’image n’est pas forcément le critère numéro un, même s’il devrait l’être. Non, forcément, les émotions vécues lors de certaines rencontres reviennent en mémoire et font – parfois – pencher la balance.

Si 2017 a été assez largement l’année du renard, il n’y en a aucun dans ma petite sélection. Même si j’ai croisé des jeunes et moins jeunes renards cette année, il n’y a pas eu trop de réussite pour ressortir des images d’exception.

J’ai voulu axer le printemps sur les blaireaux, avec quelques belles prises, même si je n’ai cette fois pas eu le bonheur de passer une soirée avec des blaireautins. Ils sont vraiment nocturnes, ces blaireaux…

blaireau

J’ai donc vécu une année assez classique, avec les cervidés, les chamois et les chevreuils.

chamois

chevreuil
chevreuil

Avec peut-être plus de réussite avec les lièvres, notamment avec plusieurs rencontres de grande proximité.

lièvre
lièvre

L’après-midi passée avec un majestueux cerf à quelques pas dans les Hautes-Vosges reste forcément à part dans cette année photographique.

cerf

Celle-ci a aussi été marquée par des ciels les uns plus beaux que les autres, de bon matin ou lors du coucher du soleil.

ciel couchant

Enfin, dans ma petite sélection ne figure qu’un oiseau, une rousserolle effarvate. Je n’ai pourtant pas délaissé les plumes, notamment en bord de mer en Bretagne, mais il y avait, en 2018, moins d’émotions lors des clichés…

Et vous, dans ce top 12, si vous deviez en garder trois images, vous garderiez lesquelles ? N’hésitez pas à voter dans les commentaires…

error: Hey ! Ce contenu est protégé :-)