L’hiver a été rude sous les cieux alsaciens. Ce n’est pas tant le froid qui a été gênant, mais plutôt la grisaille ambiante, collante, incessante. Les journées lumineuses, avec un soleil radieux, ont été bien trop rares depuis cet automne. Et sans lumière, eh bien la photo, ce n’est plus la même chose.

Les images ont été donc plutôt rares depuis trois ou quatre mois. Le temps n’a pas pour autant été perdu. Je l’ai utilisé pour faire des repérages. Dans ma zone de la couronne mulhousienne, j’en suis désormais à 13 blaireautières, ces terriers où cohabitent blaireaux et renards. Plusieurs blaireaux sont passés devant mon piège photo, mais pas de renards. Trop malins…

J’ai aussi découvert un nouveau coin à chevreuils. Plusieurs brocards y passent, ainsi que quelques chevrettes. L’une aura un faon dans moins de deux mois, c’est prometteur… L’autre jour, j’ai croisé sept chevreuils ensemble, quatre brocards. C’est assez rare à cette période, où chacun commence à avoir son territoire.

En série hivernale, je propose donc quelques clichés de troglodyte mignon, à qui un amas de broussailles suffit pour passer l’hiver, de ragondins, de fuligules morillons, de buse variable, avec des plumes remarquablement blanches, de mésange charbonnière sous la neige, d’un brocard avec les bois en velours, et de perce-neige, pour annoncer le printemps. Il va arriver, pas de doute…

 

Brocard

Buse variable

Fuligule morillon

Fuligule morillon

Mésange charbonnière

Perce-neige

Ragondin

Ragondin

Troglodyte mignon

Troglodyte mignon

Et vous ? Vous avez réussi à faire quelques photos intéressantes cet hiver ?

error: Hey ! Ce contenu est protégé :-)